Marestaing - Ancienne Commanderie des Templiers


Rénovation du clocher par Dufis

L'Église Sainte-Quitterie
de Marestaing

Un peu d'histoire locale.
L'église n'a pas toujours occupé la place actuelle... Suivons les grandes étapes de son histoire. Les Templiers sont présents à Marestaing depuis 1167. (Gaillarvielle) En 1270 les seigneurs de Marestaing et les Templiers fondent le village. Et l'on trouve à quelques centaines de mètres, à la pointe du promontoire, de gauche à droite, la "garde des Templiers", l'église avec son cimetière et le château. Le village prend naissance à l'abri de ces trois édifices.
La construction de l'église.
Mais, les guerres peut-être... le défaut d'entretien... le vent d'Autan aussi... se sont ligués pour détruire ces constructions (Il n'y a plus de seigneur résidant au village depuis l'an 1499). En 1666, des particuliers construisent une chapelle privée au centre du village. Et lorsque la construction d'une nouvelle église apparaît comme la seule solution valable, on choisit de l'édifier accolée à cette chapelle privée. Et l'église reste dédiée à sainte Quitterie. Avec mention de saint Exupère, patron de l'ancienne église de Louberville, ancienne "paroisse" du coteau voisin... aujourd'hui "Robineau". Nous sommes en 1754.
En 1781, on lui adjoint, à droite, la chapelle de Sainte-Quitterie. L'église a la forme d'une croix latine. En 1841, on prolonge le bas-côté sud. En 1860, le bas-côté nord est construit. Puis on la trouve trop basse de plafond, on la rehausse. On remplace son clocher-mur par le clocher actuel en 1874.
En 1999 la porte de l'église est remplacée par une nouvelle porte réalisée par Christophe Héron.
Le clocher est remis à neuf par Verti'Bat en l'an 2001.
Description de l'église.
La nef est sobre, son plafond en bois est discret et forme avec les lambris et cimaises une ambiance chaude et reposante. Les vitraux, en partant du fond à gauche, représentent : saint Jean, l'ange de la prière et la sainte-Vierge.
Dans le chœur, à gauche, saint Exupère, patron de l'ancienne église de Louberville. Dans le soubassement de ce vitrail, on voit une scène d'aumône. Au centre, Notre-Seigneur enseignant et au-dessous, Jésus-Christ en croix entre la synagogue et l'église. A droite, sainte Quitterie avec en soubassement, la scène de son martyre.
Sur le côté droit, les vitraux représentent : sainte Germaine, saint Pierre et saint Joseph.
Les statues, en partant du fond à gauche représentent :
saint Antoine, sainte Germaine, la sainte Vierge et le Sacré Cœur. Puis en continuant sur l'autre côté, on trouve : saint Joseph, Jeanne d'Arc, (à la place de la chaire) une Piéta moderne, œuvre de Jean-Marc, sculpteur-forgeron d'art à Cordes; et sainte Thérèse.
Les chapelles sont, en tournant dans le même sens : - fonts baptismaux, avec le dais remonté, nettoyé et mis en valeur. - vouée aux défunts, - dédiée à la Sainte-Vierge; et de l'autre côté de la nef : - Sainte-Quitterie (avec l'ancien autel principal de l'église), puis le local du confessionnal et l'ancien local des chaises, puis corbillard et réserve: futur lieu de méditation. Dans la chapelle du confessionnal se trouve, contre le mur est, une plaque de marbre provenant de l'ancienne chapelle de Robineau.
Quant aux peintures qui "ornent" le mur du fond de l'église (elles sont classées à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques) et représentent, en sortant à droite, sainte Quitterie (tableau placé dans l'ancienne église en 1684): et à gauche, sainte Quitterie et saint Exupère au pied de la croix. Ce tableau veut symboliser l'union des deux "paroisses" réalisée en 1823.
Ces peintures ont été entièrement (et superbement) restaurées en 2007.
La commune a installé le chauffage et continué la restauration de l'église. Elle se poursuit avec la réfection des vitraux, le remplacement de la porte d'entrée.. Tout ceci avec le concours d'excellents artisans. L'entretien continue. les lambris du chœur ont été changés, tous les abat-sons du clocher remplacés et les cloches sont électrifiées...


Effectuer des recherches sur le livre de Marestaing