Retour - René Castan - sur les traces de Stevenson en  2012 -  Retour

Photos de René pendant sa marche sur le chemin de Stevenson
Notes de voyage :
Date Itinéraire   Notes
5 septembre 2012 De
Coubon
à
Monastier sur Gazeille

Pour suivre sur la carte...

http://www.chemin-stevenson.org/fr/chemin-stevenson/velay.html

 

Premier jour de marche sur le chemin de Stevenson, étape courte mais bonne. Tout va bien...
Après avoir dormi dans une belle maison forte, pris un très savoureux petit déjeuner avec Colette je met mon sac à dos et 9 heures sonnent au clocher de Coubon lorsque je fais mes premiers pas sur le chemin.
Il commence fort le bougre! en effet une belle et longue montée s'annonce (1 heure). un riverain me promet des plateaux vastes et ensoleillés. après la traversée d'holme la route devient sentier et malgré le temps brumeux la vue est belle. Une heure et demi plus tard voici le Monastier sur Gazeille. Sandwich, douche puis visite de l'abbatiale au menu.
6 septembre 2012 De
Monastier sur Gazeille
à
Bouchet Saint Nicolas
Deuxième journée sur les traces de Stevenson. départ du Monastier sur Gazeille ce matin à 7h 30, la mise en route a été dure les pieds se révoltant et les montées longues et difficiles. Les paysages sont très champêtres et ces villages semblent revivre au rythme des marcheurs.
Une erreur de chemin m'a fait parcourir 3 km de plus soit un total de 23,5 km, quand on aime... Me voici donc ce soir au Bouchet St Nicolas.1217 mètres d'altitude, fatigué mais heureux.
7 septembre 2012 De
Bouchet Saint Nicolas
à
Pradelles
Ce 7 septembre à 7h 15 du matin paysage fabuleux, lever de soleil majestueux sur le plateau du Bouchet Saint Nicolas.
Un bon petit déjeuner et en route, rapidement les brumes reprennent possession du lieu mais l'instant est magique.
À Landos petite erreur de trajet vite corrigée puis arrive Jagonaz qui offre aux randonneurs une table et de l'ombre, j'y fait la pause casse-croûte avec des Hollandais.
Passage par Arquejol et son viaduc puis montée rude à travers un très bel endroit, bois, voie ferrée, passage à gué, le tout sous le Soleil ! puis descente et arrivée à Pradelles. un gîte sur la place du portail me tend les bras, je ne résiste pas..
8 septembre 2012  De
Pradelles
à
Cheylard l'Evêque

Pour suivre sur la carte...

http://www.chemin-stevenson.org/fr/chemin-stevenson/gevaudan.html

 

Petit déjeuner chez mon hébergeur, puis départ sur le chemin ensoleillé et large. Il descent lentement vers Langogne quelques chasseurs patrouillent, à la ville c'est jour de marché, une pensée pour Colette... après quelques emplettes le chemin me tend les bras. Il monte ce n'est pas nouveau, après un long passage sur route on aborde une autre montée mais celle-ci est en forêt, une forêt belle, généreuse.
Pause casse-croûte et fin de pàrcours jusqu'au Cheylard l'Évêque.
les trois premiers jours j'étais en haute Loire et j'ai ressenti le fait que c'était le réservoir d'eau de notre pays. Les cours d'eau pullulent l'humidité partout présente. Au bord des chemins les cynerodhons et les salicaires se disputent l'honneur de nous saluer. Me voici au Cheylard l'Evêque après 22 km de traversée de forêts. Tout va bien.
9 septembre 2012  De
Cheylard l'Evêque
à
Notre Dame des Neiges
Cheylard l'Évêque 8 heures du matin, les premiers randonneurs sortent du gîte en grappillette ... et une jolie montée nous attend. Le périple est encore en forêt avec au passage un joli lac, le tout avec un beau soleil. Au village de Luc, casse-croûte et café au menu, puis ré-démarrage vers Notre Dame des Neiges. 3 heures plus tard, j'y étais.
Ici vous êtes accueilli non seulement par les hommes, mais surtout par le lieu. Au passage, je remarque que tous les jours les marcheurs m'annoncent que les hébergement sont complets et malgré tout je trouve de la place. Justement il faut que nous nous liberions de ces peurs qui étouffent notre quotidien.
Me voici arrivé à Notre Dame des Neiges, lieu merveilleux s'il en est !
Je vais y déposer une pensée pour nous tous. Hasta luego !
10 septembre 2012  De
Notre Dame des Neiges
à
Mirandol
Ce lundi réveil tôt, café, puis messe à l'abbatiale (moines trappistes), retour à ia chambre et départ. Je prends la route vers Labastide Puylaurent pour une course au trésor. En effet aujourd'hui, deux incertitudes pour le même prix, le choix du lieu d'étape et le financement. Labastide : arrêt pas de distribution et la poste est fermée... 12km plus loin, Chasseradès le lieu que j'envisageais est complet et peu aimable, ce qui dans le fond permet de n'avoir pas de regrets. Plus loin une épicerie/café, j'y commande un sandwich et parle avec le patron de mes soucis, il se trouve être aussi le patron d'un gîte. Après vérification, il a de la place et je paierais par virement. 15 heures le virement ne peut pas se concrétiser donc je repart au pire 15km de plus, sinon en chemin il y a un gîte soit disant complet je tenterais ma chance... avec persuasion j'ai obtenu un lit...
Depuis deux jours la nature à changé, plus de sécheresse au sol et dans l'air d'ailleurs, sur le bord du chemin les genets ont remplacé les salicaires et autres amateurs d'humidité.
Journée de marche courte et riche en rebondissements, tous réglés. le temps est toujours au beau. La végétation a changé. Nous (les marcheurs) passons dans l'univers méditerranéen.
11 septembre 2012 De
Mirandol
à
Station du Mont Lozère

Pour suivre sur la carte...

http://www.chemin-stevenson.org/fr/chemin-stevenson/mont-lozere.html

 

7 heures du matin le sac à dos est prêt, moi aussi. L'étape est de 21 km avec deux cols entre 1200 et 1400 mètres. Je croise une toute neuve voie ferrée, puis le chemin flotte avec la source et les début du bébé Lot. Je marche d'un pas tellement décidé que j'arrive avec 1/2 heure d'avance sur mes prévisions au Bleymard .Tant mieux, j'en profite pour régler le problème liquidités, ceci fait un pause casse-croûte s'impose... puis redémarrage vers le but du jour la station du mont Lozère. Une place m'attend dans un superbe gîte-hôtel...
La nature est de plus en plus d'influence méditerranéenne et le soleil est resté à mes côtés, car depuis l'orage est passé par là.
Hier fut une journée mouvementée, aujourd'hui est un autre jour... Je suis donc à la Station du Mont-Lozère après une marche dynamique. Je pense à vous tous sur le chemin...
12 septembre 2012 De
Station du Mont Lozère
à
Mijavols
Il à plu toute la nuit et une petite dernière averse à 8h au moment de partir! Montée du mont Finiels 1699 mètres. Puis descente sur Pont de Montvert. Au sommet végétation rase, landes et cailloux mélangés, plus brouillard. Je fais demi-tour et rencontre des marcheurs possédant une boussole. Nous repartons a l'assaut et là, éclaircie et le chemin me crève les yeux...
La descente vers le hameau de Finiels est corsée, puis je longe la vallée avec autour de moi une multitude de rochers. Pour un peu ont se croirait dans le Tarn.
Le Pont de Monvert : halte casse-croûte, puis çà repart avec hardiesse. Une montée comme souvent sur ce chemin longue et dure. Deux "petits cols" et 3 heures 30 plus loin, une averse lozérienne... me voici à Mijavols, 26 km passés.
3 cols et en bonus, un gite médiocre.
13 septembre 2012 De
Mijavols
à
Saint Julien d'Arpaon
Pour suivre sur la carte...

http://www.chemin-stevenson.org/fr/chemin-stevenson/cevennes.html

 

Après un nuit dite de séchage, je part à 7h 30, le vent est là présent et pénétrant, la montée réchauffe l'homme. J'atteint le col du Sapet 1080 m, puis le chemin contourne des massifs et franchit 2 autres cols. je choisis le GR 68 qui descend directement sur Florac (gain 4km) chemin forestier puis sous-bois et j'arrive à Florac. Là il est trop tôt pour déjeuner 11,20 h. Je continue, passe un très beau vieux pont et casse-croûte au bord du chemin.
Plus loin je n'arrive pas à trouver les fameuses balises, j'ai dû en louper une, je prends la route et me voilà à Saint Julien d'Arpaon ... ouf! Me voici arrivé.
14 septembre 2012 De
Saint Julien d'Arpaon
à
Saint Germain de Calberte
Départ ce matin à 8h 15 après un bon repos, les 7 premiers km, le chemin suit une voie ferrée qui suit les gorges de la Mimente. Petit café à la gare de Cassagnas et redémarrage dans une jolie forêt par une longue, longue montée. forêt cévenole faite d'un mélange de châtaigner, de rocaille parfois de fougères... tout le long du chemin et chaque fois que la forêt le permet, j'ai des points de vue éblouissants.
Petite halte Tai-chi, passage du col de la Pierre plantée, puis lente descente vers Saintt Germain de Calberte, toujours sous l'œil bienveillant des châtaigniers.
15 septembre 2012 De
Saint Germain de Calberte
à
Saint Jean du Gard
Petit matin, je suis prêt depuis un bon moment quand la salle du petit déjeuner ouvre ses portes. Discussion entre randonneurs, puis départ vers Saint Jean du Gard... Le chemin démarre par... une montée comme souvent. Le temps est au beau, les contrées aussi. Toujours l'ombre généreuse des castagnes, je voulais dire des châtaigniers . 2 heures plus tard , j'arrive à Saint Étienne Vallée Française. Un quart d'heure café-croissant et c'est re-parti, le chemin mène maintenant au col Saint Pierre, belle montée 2 heures... léger casse-croûte et descente rocailleuse puis bucolique vers St Jean du Gard.
Ce chemin est extrêmement beau, je suis heureux d'habiter un si beau pays !